Blason.gif (4918 octets) PRESENTATION Blason.gif (4918 octets)

Août 2000

 

C'est par hasard que ce texte de Monsieur L. Blanchard, instituteur à Eguzon en 1894 m'est "tombé sous la main".

Le mari d'une collègue habitant Eguzon s'était procuré cette monographie de 200 pages dactylographiées dans les années 1950. Or le nom de Poitrenaud ou Poitreneau y était cité à différentes pages.

D'où la question  : "Etes-vous du Berry ou des environs d'Eguzon  ?"
Réponse  : "Je sais que c'est le berceau de ma famille."

 Et c'est ainsi que j'ai pu lire ce document.

Plus que la présence de mon patronyme, c'est la qualité de la description de la vie de ceux qui pourraient être mes ancêtres, il y a deux ou trois siècles, qui m'a passionnée.

Par ailleurs, j'étais désolé de voir que ce document-papier commençait à tomber en ruines et que le travail de Monsieur Blanchard risquait de se perdre définitivement… Je supposais en effet qu'il ne devait pas y avoir beaucoup d'exemplaires lisibles de ce travail.

J'avais déjà pu constater que le dactylographe anonyme avait eu des difficultés à lire le manuscrit de Monsieur Blanchard. De plus les extraits d'actes divers et anciens sont écrits dans un français presque incompréhensible maintenant et la ressaisie du document aurait immanquablement entraîné l'apparition de nouvelles fautes.

Passionné d'informatique, j'ai essayé, pendant plus de deux ans, différents logiciels de reconnaissance optique de caractères (OCR) jusqu'à trouver enfin un logiciel capable de reconnaître dans de bonnes conditions les caractères des anciennes machines à écrire où on corrigeait une faute de frappe en retapant trois fois la bonne lettre… ce qui se terminait par un trou dans le papier !!!

Après "scannérisation" puis utilisation du logiciel d'OCR, plus de 90% du texte a pu être récupéré dans un traitement de texte sans aucune modification. De plus, l'utilisation du dictionnaire interne a permis de conserver en l'état les textes anciens, tout en aidant à corriger le texte "moderne".

Enfin, une des vertus du traitement de texte est de pouvoir créer des index. C'est ainsi que l'index des patronymes et des noms de lieux peut apporter une aide précieuse aux généalogistes. Le texte peut être téléchargé en cliquant sur le "?" (en haut à gauche de chaque page à partir de la troisième) qui donne accès la Table des matières ; voir alors la dernière ligne.

J'ai remis ce texte à l'Office de Tourisme d'Eguzon car il appartient au patrimoine d'Eguzon. Le fichier est aussi à la disposition de toutes personnes intéressées, ce qui m'a amené à créer un site web pour qu'il ne tombe pas dans l'oubli.

Alain Poitrenaud
29 rue du bouquet
95340 PERSAN
FRANCE

PS : Avril 2003 - Le docteur C. Dujonc d'Eguzon a eu la gentillesse de me prêter l'édition originale de 1895 de la monographie Blanchard, imprimée à Chateauroux. Dans cette édition, figurent des cartes, croquis et dessins que je peux maintenant joindre au texte.

 doigtd.gif (479 octets) Avant-propos